Organisation

SOS civisme Bénin dispose d’un Secrétariat National, des sections communales et des clubs de civisme. Une assemblée générale se réunit une fois par an pour approuver les comptes, le rapport moral et élire les membres du secrétariat National et du commissariat aux comptes. Le Secrétariat National, qui est l’organe d’exécution de SOS CIVISME BENIN, exécute le programme d’activités et le budget, agit au plan National au nom de SOS CIVISME Bénin et assure les relations avec les sections des autres pays ainsi qu’avec la Coordination Régionale. C’est cet organe qui assure les fonctions de planification, d’achat et d’approvisionnement, de communication et de publication, la formation des volontaires et relation avec l’extérieur. Il est donc composé d’un : Secrétaire National (SN), Secrétaire National Adjoint (SNA), Secrétaire Administratif (SA) ; Secrétaire aux finances (SF) ; et Secrétaire à l’Organisation (SO).

Le Commissariat aux Comptes

Il est chargé du contrôle de la gestion des fonds et autres biens ainsi que du respect de l’orthodoxie et des procédures financières et comptables. A cet effet il procède au moins une fois l’an à une vérification stricte et approfondie des comptes.

Les sections communales

Les sections sont des représentations de l’ONG se trouvant dans les communes du Bénin. Elles sont créées par le Secrétariat National qui juge de l’opportunité de chaque section. Ces sections sont autonomes en ce qui concerne la proposition, la planification et l’exécution des projets.

Les clubs de civisme

Les Clubs de Civisme sont des entités qui font la promotion du civisme et qui jouent le rôle de relais dans les collèges, lycées et universités du Bénin. Ces Clubs sont autonomes et autogérés. Mais ils rendent compte de leurs activités aux sections qui les remontent au niveau du Secrétariat National.

Les groupes de travail

Les Groupes de travail sont des organes sous forme de commission mis en place par le Secrétariat National en cas de nécessité sur des thèmes ou sur toute activité à tout moment qu’il le juge opportun. Il existe quatre groupes de travail à savoir :

  1. Genre, Gouvernance Locale et Autonomisation des femmes ;
  2. Eau, Hygiène et Assainissement ;
  3. Santé de la Reproduction et IST/VIH-SIDA ;
  4. Education Civique et Promotion de la Démocratie, de la Bonne Gouvernance et l’Etat de Droit ;
  5. Mobilisation des ressources